Le projet 37

Présentation d'une artiste qui soutient le projet37

Sonia Tanios

 
 
«La petite histoire »

Sonya Tanios a quitté son Liban natal, il y a presque 18 ans. Peintures, sculptures, céramiques : bienvenue dans un éblouissement de couleurs et de matières. Bienvenue dans l’atelier d’une femme qui nourrit son art de sa vie.

Impossible de restreindre le travail de Sonya Tanios à une école, un style. Ou à la vision galvaudée de la « rencontre entre Orient ou Occident. » Nous voilà dans une ruelle en clair-obscur ou face à un paysage flamboyant de bord de mer, dans l’intimité quasi impressionniste d’une répétition de danse ou dans l’esquisse très réaliste d’une salle de café. « ….. Je veux qu’on entre librement dans mes tableaux pour s’y promener. Quand je peins un visage, à chacun d’y lire et d’y projeter une émotion. Pour une scène de marché, qu’importe que je pense aux souks de mon pays ou au Sud de la France. L’important est de trouver un écho chez celui ou celle qui regardera…. »

Alors plus qu’une technique ou une matière (pigments, poudre de marbre, feuilles d’or…), c’est l’intensité jetée sur la toile qui frappe en premier ; comme une urgence, une boulimie de vie qui sortiraient presque du cadre. « Un oncle m’a offert une première boite d’aquarelle pour mes 9 ans. À partir de ce jour, j’ai toujours peint. Quand j’ai dit à ma famille que je voulais faire les Beaux-Arts, mon père m’a soutenue et j’ai pu intégrer l’Ecole de Beyrouth, puis celle de Tripoli. En venant en France, j’ai tout recommencé tout reconstruit, J’ai dû exister en tant que femme, épouse et maman dans une autre culture, dans une lumière et des paysages différents. Ma peinture porte aussi cela : ce que j’ai reçu ici et là-bas… » .

« Je ne crois pas aux frontières, et encore moins dans la création. J’aime entrecroiser les inspirations, apprendre….et rêver… ».

 

site sonia Atelier « La gainerie 5 rue Général Berlier Crest
Le projet 37 France victimes 26 - REMAID
  • © Jean-Pierre Gérardot

© Jean-Pierre Gérardot | All Rights Reserved